Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum

Qui Legit Intellegat (Mt 24,15)
Forum Catholique Semper Idem

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Terrible persécution anti-chrétienne..... en Israël...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum -> Section Générale -> Discussion Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abbé Zins


Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 12:50 (2014)    Sujet du message: Terrible persécution anti-chrétienne..... en Israël... Répondre en citant



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Juin - 12:50 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abbé Zins


Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 12:51 (2014)    Sujet du message: Terrible persécution anti-chrétienne..... en Israël... Répondre en citant

Citation:


APIC|
12 juin 2014 | 15h17
http://www.cath.ch/detail/la-police-israélienne-déloge-les-descendants-des-…

Les forces de l'ordre israéliennes coupent l'eau et l'électricité
La police israélienne déloge les descendants des habitants expulsés du village chrétien de Biram

'Iqrit | Biram | Cour suprême israélienne | Expulsés | Haute-Galilée | Israël | Village chrétien

Biram: D'importantes forces de police accompagnées d'agents de l'Administration des terres d'Israël ont délogé le 11 juin 2014 les descendants des habitants du village chrétien de Biram, en Haute-Galilée. Ils ont coupé l'eau et l'électricité que les propriétaires des ruines de ce village, dont leurs parents ont été expulsés par l'armée israélienne en 1948, avaient réinstallées provisoirement.


Israël Eglise de Biram (Photo: wikimedia.org)





Les portes et les fenêtres que les propriétaires chrétiens avaient placées dans les maisons en ruines autour de l'église – «illégalement», selon les autorités israéliennes – ont été arrachées. Les équipements trouvés dans le village ont également été confisqués, rapporte le 12 juin le quotidien israélien «Haaretz». Les chrétiens expulsés des 'villages jumeaux' d'Iqrit et de Biram avaient écrit une lettre au pape François, qui devait lui être remise le dimanche 25 mai, lors de son bref passage à Bethléem, en territoire palestinien.

Le gouvernement israélien ne se plie pas aux décisions de la Cour suprême



Comme ils l'avaient déjà fait en 2000 et 2009, lors du pèlerinage en Terre Sainte des papes Jean Paul II et Benoît XVI, les habitants palestiniens des villages chrétiens d'Iqrit et de Biram voulaient attirer l'attention du monde entier sur le triste sort que leur réserve l'Etat d'Israël. Expulsés de leurs villages en 1948, ils n’ont toujours pas pu y revenir malgré plusieurs décisions de la Cour suprême israélienne

Ces chrétiens grecs-catholiques melkites et maronites, expulsés en 1948 par l'armée israélienne après la fin de la guerre israélo-arabe, n’ont toujours pas pu rentrer dans leurs villages, rasés au sol un jour de 1951, sur ordre du Premier ministre israélien Ben Gourion. Ils se plaignent d'être traités comme des citoyens de seconde zone, dépossédés des terres et des bâtiments dont ils sont les légitimes propriétaires depuis des générations.

Ben Gourion n'a jamais obtempéré à l'ordre de la Cour suprême israélienne de laisser rentrer chez eux les expulsés de ces «villages jumeaux», qu'il a fait détruire «pour nous persuader qu’il n’y avait aucun espoir de retour», déclarait à l'Apic Mgr Elias Chacour, archevêque melkite de Galilée, et lui-même originaire de Biram. Situé au nord de la Galilée, non loin de la frontière libanaise, Biram est une localité maronite qui a été démolie de la même façon que son «jumeau», le village grec-catholique melkite d’Iqrit. Détruits par l’armée israélienne alors que la guerre était depuis longtemps terminée, les villages chrétiens d’Iqrit et de Biram ne peuvent ni récupérer leurs terres ni reconstruire leurs maisons dynamitées.

Un «comportement barbare»



Riyad Rantous, un résident d'Haïfa dont les parents ont été chassés de Biram par l'armée en 1948, et qui était présent lors du raid policier de ce mercredi, l'a qualifié de «comportement barbare» qui devrait gêner l'Etat d'Israël. L’armée israélienne leur avait annoncé une «évacuation temporaire» de 15 jours en 1948, et les survivants de Biram et d’Iqrit attendent toujours, malgré leurs multiples recours devant la Cour suprême israélienne. Cette dernière avait été d’accord de les laisser rentrer chez eux... dès 1951.

En 1953, l’aviation israélienne a bombardé le village, afin que les habitants ne puissent y retourner. A l’exception de l’église et du cimetière – que les habitants qui vivent en diaspora visitent régulièrement, notamment à l'occasion des fêtes de Pâques -, il n'en reste plus que des ruines, car ils ont l'interdiction formelle de reconstruire leurs demeures détruites et de récupérer leurs terres dévolues aux colonies juives.

Une politique d’épuration ethnique



Quelques militants, des jeunes originaires d’Iqrit, sont revenus en août 2012 s'installer dans des préfabriqués installés près de l'église. Une commission gouvernementale avait pourtant décidé que les habitants d'alors et leurs descendants seraient autorisés à retourner dans leurs villages. Mais ils ne peuvent y revenir que pour célébrer la messe dans l'église et enterrer leurs morts dans le cimetière. Cette opération de ratissage à Biram a lieu deux jours après une même razzia qui a frappé Iqrit, où des jeunes installés près de l'église ont été arrêtés et leur matériel confisqué. Les jeunes ont interjeté appel auprès du tribunal de district d'Haïfa, qui a ordonné la libération d'une personne emprisonnée. Le tribunal a rejeté la prétention de l'Etat qui affirme que Iqrit est une propriété de l'Etat d'Israël.

Shadia Sbeit, dont la famille a été chassée par les autorités israéliennes de son village d'Iqrit, et qui défend les propriétaires évincés, a déclaré au quotidien israélien «Haaretz» qu'il était temps que le gouvernement israélien corrige cette injustice historique, après que des responsables gouvernementaux et la Haute Cour de Justice, sans parler d'une commission ministérielle, aient reconnu le droit au retour des «évacués».

Les autorités israéliennes refusent le retour des villageois, sous prétexte d’arguments de sécurité. Elles craignent surtout de créer un précédent, plus de 400 villages palestiniens ayant été effacés de la carte après l’indépendance d’Israël dans le cadre d’une politique d’épuration ethnique, rappellent les chrétiens locaux.




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:15 (2017)    Sujet du message: Terrible persécution anti-chrétienne..... en Israël...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum -> Section Générale -> Discussion Générale Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com