Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum

Qui Legit Intellegat (Mt 24,15)
Forum Catholique Semper Idem

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint Simon de Trente, sous les outrages de Montini

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum -> La crise de l'Église militante -> La crise de l'Église
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Augustin


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2014
Messages: 61
Localisation: En exil

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 09:37 (2014)    Sujet du message: Saint Simon de Trente, sous les outrages de Montini Répondre en citant




Sans attendre les résultats du procès, les habitants de Trente se mettent en quête de preuves de la sainteté du petit Simon. Le premier miracle est enregistré le 31 mars 1475, preuve aux yeux des croyants locaux que l'enfant est bien un martyr, alors que les premiers aveux ne sont extorqués aux malheureux suppliciés qu'à partir du 7 avril . Plus de cent miracles furent directement attribués au « petit saint Simon » dans l’année qui suivit sa disparition. Le culte du jeune Simon de Trente se propagea à travers l'Italie et l'Allemagne et fut confirmé (ce qui équivaut à une béatification) en 1588 par le pape Sixte-Quint, qui le proclame martyr et saint patron des victimes enlevées et torturées. La même année, Sixte V le canonise et approuve qu'une messe spéciale en l'honneur du « petit Simon » soit dite dans le diocèse de Trente .

En 1965, au début du Concile Vatican II, l'Église commence à ré-enquêter sur cette histoire et les dossiers du procès sont rouverts. Après avoir reconnu l'affaire comme frauduleuse, le culte de saint Simon est aboli par le pape Paul VI et l'autel qu'on lui avait élevé est démoli. On le retire du calendrier et il est désormais interdit de le vénérer. Mais cette interdiction n'est pas respectée par tous. (Wiki)http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_de_Trente

Le martyre de ce très saint Innocent se trouve excellemment écrit au deuxième tome de Surius, par Jean-Mathias Tibérin, docteur en médecine, qui avait visité son saint corps par ordre de revenue, et qui dédia son histoire au Sénat et au peuple de Brescia. L'Eglise romaine en a fait tant d'état, qu'elle l'a inséré en son martyrologe, le 24 mars, jour auquel il arriva. Voir aussi Surius et les Bollandistes, qui ont inséré l'instruction du procès et le rapport du médecin Tibérin, qui visita le corps du jeune Martyr. Voir encore Martène, coll., t. II ; Benolt XIV, de canonis., liv. Ier, ch. XIV, et la vie de saint Guillaume de Norwtch.


Une canonisation étant infaillible, Montini a fait comment pour interdire le culte de ce saint. Où était les évêques, cachés sous leur lit claquant des dents devant le "boss" du Vatican. Des chiens muets qui refusent d'aboyer...

Un scandale et une preuve supplémentaire que cet homme n'était pas le chef de l'Église, comment être la tête alors qu'on viole tout ce que l'Église a fait avant V2.





_________________
Jésus!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Oct - 09:37 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Michaël


Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 40

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 14:39 (2014)    Sujet du message: Saint Simon de Trente, sous les outrages de Montini Répondre en citant

 
En dehors du scandale sur le plan doctrinal que vous soulignez à juste titre (comme si la véritable Eglise pouvait canoniser à tort un de ses fidèles !) Paul VI s’est vu infliger un démenti par le Dr. Ariel Toaff, historien juif et fils du grand rabbin de Rome qui reçut Jean-Paul II dans sa synagogue en 1986 !

Le Dr. Toaff s’est spécialisé dans l’étude de la juiverie médiévale, et s’est naturellement trouvé confronté au cas de saint Simon de Trente. Mais écoutons l’écrivain juif contemporain Israël Shamir nous faire le récit de sa découverte :

Israël Shamir a écrit:
En étudiant les archives du procès, celui-ci a fait une découverte stupéfiante : bien loin d’avoir été dictées par des investigateurs zélés recourant à la torture, les confessions des assassins du petit Simon contenaient des éléments totalement inconnus des hommes d’Eglise ou des gendarmes italiens. Les assassins appartenaient à la petite communauté ashkénaze attardée : ils pratiquaient des rites qui leur étaient propres, très différents de ceux des juifs italiens autochtones ; ces rites ont été fidèlement décrits dans leurs dépositions, or, ils étaient totalement inconnus de la brigade criminelle de l’époque. « Ces formules liturgiques, en hébreu, à la tonalité violemment anti-chrétienne, ne sauraient être les projections de juges, qui n’auraient en aucun cas pu connaître ces prières n’appartenant en aucun cas au rituel des (juifs) italiens, mais à la tradition ashkénaze », écrit Toaff. Un aveu n’a de valeur que s’il contient un minimum de véridicité et de détails vérifiables concernant le crime, dont la police n’aurait pas eu préalablement connaissance : cette loi d’airain de l’investigation criminelle avait été scrupuleusement respectée, dans l’enquête sur le crime rituel de Trente.

Et devinez sous la pression de qui l’honnête Dr. Toaff a été amené à démentir ses premières conclusions ? Comme par hasard, par les mêmes personnages auxquels avait été confronté le cinéaste Mel Gibson pendant le tournage de son film sur la Passion du Christ :

Israël Shamir a écrit:
« C’est absolument incroyable qu’il y ait quelqu’un – un historien israélien, de surcroît ! – pour accorder une once de légitimité à l’accusation diffamatoire sanglante qui a été la source de souffrances indicibles et d’agressions innombrables contre les juifs, à travers l’Histoire », a déclaré Abe Foxman, directeur national (pour les Etats-Unis) de l’Anti-Defamation League, laquelle a qualifié le livre de « dénué de fondement », l’accusant « d’apporter de l’eau au moulin des antisémites, partout dans le monde ».

(...) Toaff n’était pas fait de pierre. A l’instar de Winston Smith, le personnage principal du roman 1984 d’Orwell, il a craqué, dans sa cellule mentale surveillée par l’inquisition juive. Il a donc publié ses plus plates excuses, arrêté de diffuser son livre, promis de le soumettre à l’Imprimatur juive et même « de faire don de tous les fonds résultants de la vente de son livre à l’Anti-Defamation League » de notre excellent Abe Foxman.

 


Revenir en haut
Augustin


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2014
Messages: 61
Localisation: En exil

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 09:41 (2014)    Sujet du message: Saint Simon de Trente, sous les outrages de Montini Répondre en citant

Il n'y pas de meilleur témoignage, dans un cas comme ça, que celui des ennemis de la Sainte Église.


Karol Wojtyla à cette occasion avait dit ceci: « le peuple de Dieu de l’Ancienne et de la Nouvelle Alliance (qui attend) la venue ou le retour du Messie à préparer ensemble le monde à la venue du Messie »

Entrant dans la synagogue . il cautionnait un culte offensant qui y est rendu chaque sabbat à un Dieu qui n’est pas le Dieu d’Abraham, puisque le Dieu d'Abraham est UN et Trine , il a mis « l’Église au rang de la perfidie judaïque » (Pie VII: Lettre apostolique POST TAM DIUTURNITAS, du 29.4.1814), professant ainsi un sacrilège relativisme religieux.

Merci, je ne connaissais pas ces informations.
_________________
Jésus!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:10 (2017)    Sujet du message: Saint Simon de Trente, sous les outrages de Montini

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Qui Legit Intellegat (Mt 24,15) Index du Forum -> La crise de l'Église militante -> La crise de l'Église Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com